saison 2 | Ă©p. 15

les nouvelles
tendances thé

avec Victor Yu

Victor Yu

Balado Steeping Together
- saison 2 | Ă©p. 15

les nouvelles tendances thé

avec Victor Yu

Date :
juillet 2022
durée : 46:28 voir tous
les Ă©pisodes
Ă©couter sur :

transcription de l'Ă©pisode

Marika de Vienne 0:18

Bienvenue Ă  tous pour un nouvel Ă©pisode de Steeping Together, le balado oĂč nous explorons le vaste monde du thĂ© autour d’une tasse de thĂ© avec des passionnĂ©s de thĂ©. Je suis votre animatrice obsĂ©dĂ©e par le thĂ©, Marika, et comme d’habitude, je suis ravie d’ĂȘtre avec vous tous ici aujourd’hui. Nous savons tous que le thĂ© est, eh bien, tendance, faute d’un meilleur terme. Pour ceux d’entre nous qui font une fixation sur le thĂ©, nous savons depuis longtemps que le thĂ© est la boisson la plus cool qui soit. Mais pour le reste du monde, le thĂ©, et les aliments et boissons inspirĂ©s du thĂ© semblent apparaĂźtre partout. De la popularitĂ© croissante des boutiques de boba ici en Occident Ă  la crĂšme glacĂ©e aromatisĂ©e au thĂ©, le thĂ© semble ĂȘtre incorporĂ© dans la nourriture et les desserts partout oĂč on regarde. Alors, pour parler des derniĂšres tendances en matiĂšre de boissons au thĂ©, de desserts et autres, nous avons invitĂ© Victor Yu du blogue Random Cuisine Ă  nous parler des nouvelles tendances aromatisĂ©es au thĂ© qui se dĂ©veloppent autour de nous. Bienvenue, Victor.

Victor Yu 1:18

Merci, Marika, de me recevoir! Je suis tellement excitĂ©. J’adore entendre parler de thĂ©. Mais aussi j’ai expĂ©rimentĂ© tous ces thĂ©s, comme Ă  MontrĂ©al, Ă  Toronto, et je suis heureux de partager toutes ces connaissances avec le public de Les ThĂ©s DAVIDsTEA, je suppose, non?

Marika de Vienne 1:34

Oui, bien sĂ»r. Et toute autre personne qui n’est pas nĂ©cessairement une fan de Les ThĂ©s DAVIDsTEA, mais qui aime simplement le thĂ© en gĂ©nĂ©ral, fait partie de notre public. Je suis si heureuse de t’avoir, tu as la particularitĂ© d’ĂȘtre la personne avec qui j’ai le plus parlĂ© en prĂ©enregistrement, nous venons d’avoir une conversation des plus fascinantes sur l’histoire du thĂ© aromatisĂ©, les nouvelles rĂ©vĂ©lations dans le monde de la physique quantique et l’espace, comme si nous avions vraiment fait le tour de cette conversation. J’ai hĂąte que nos auditeurs sachent qui tu es. Veux-tu bien te prĂ©senter comme tu aimerais qu’on te prĂ©sente?

Victor Yu 2:09

Oui, alors je m’appelle Victor. Quand on parle de physique quantique, j’ai en fait un doctorat en physique quantique de l’UniversitĂ© McGill. Et pendant que j’étudiais, j’organisais aussi des soirĂ©es de cuisine, avec des gens venant d’un peu partout dans le monde. Ça a commencĂ© avec seulement deux Mexicains et un PĂ©ruvien, et j’ai commencĂ© Ă  apprĂ©cier la culture. Et puis aprĂšs ça, on amĂšne de plus en plus de gens de diffĂ©rentes cultures et ça explique pourquoi comme mon pseudo instagram – en fait, ça a commencĂ© comme un blogue appelĂ© randomcuisine.com, qui existe toujours, mĂȘme si ça fait presque huit ans que je n’ai pas publiĂ© sur ce blogue, mais qui existe toujours. Mais maintenant j’ai comme lentement passĂ© Ă  mon propre compte Instagram, qui s’appelle en fait toujours @randomcuisine. Et je dirais que j’ai des connaissances dans environ 50 cultures alimentaires. Oui et c’est trĂšs intĂ©ressant que plus tu connais chacune des cultures, plus nous commençons, comme Ă  interconnecter comme d’autres cultures. Comme mĂȘme la Chine, parce qu’en fait je suis moi-mĂȘme chinois, d’accord, mais je suis nĂ© et j’ai grandi Ă  MontrĂ©al. Mais je veux toujours apprendre comment la nourriture est diffĂ©rente du nord au centre et au sud de la Chine. Et je veux dire, je dirais que la cuisine du Sichuan est un trĂšs bon exemple, oĂč tu as toutes ces Ă©pices. Et c’est comme si tu pouvais trouver des Ă©pices similaires Ă  celles que tu peux trouver en Inde. C’est vrai? C’est pourquoi c’est quelque chose qui m’a beaucoup intĂ©ressĂ© en termes de nourriture et de cultures, et mĂȘme de tendances alimentaires. Et c’est en fait lĂ  oĂč le fait d’avoir ces connaissances et de prĂ©dire quelles sont les prochaines tendances alimentaires m’intĂ©resse beaucoup.

Marika de Vienne 3:47

Ouais non, j’adore ton Instagram, parce que comme tu l’as dit, tu explores tellement de cuisines diffĂ©rentes du monde entier. Et l’une des choses qui nous unissent en tant qu’espĂšce est la nourriture.

Victor

C’est le cas.

Marika

Tout le monde mange. Tu sais, il y a beaucoup de choses diffĂ©rentes que nous ne faisons pas, mais manger en fait partie. Et il y a de trĂšs nombreux parallĂšles que tu peux Ă©tablir entre ces cuisines variĂ©es extrĂȘmement distinctes et divergentes. Comme tu l’as dit, la nourriture du Sichuan utilise tellement d’épices du monde entier. Et c’est un peu ce que j’aime sur ton Instagram, c’est que tu mets en avant toutes ces cultures, ces diffĂ©rents aliments, qu’ils soient marocains, chinois, mexicains, indiens, tu explores toutes ces cuisines, mais tu les explores de maniĂšre Ă  nous connecter tous aux choses qui nous rassemblent autour de cette nourriture. Et en faisant cela, tu es capable de, je ne veux pas t’appeler comme un prĂ©dicteur de tendances. Mais tu as fait le tour et tu te dis : « Si nous prenons toutes ces donnĂ©es et que nous extrapolons ce qui se passe en termes d’influence de cette culture alimentaire sur une autre, quelle sera la prochaine tendance? »

Victor Yu 4:55

Oui. Et je pense que cela a aussi Ă  voir avec, notamment la pandĂ©mie est un trĂšs bon exemple. Ces derniĂšres annĂ©es, tu sais ce que les gens ont cuisinĂ©. L’une des premiĂšres choses est le pain aux bananes – c’est un dessert tellement simple ou je suppose comme un aliment qui est si facile Ă  cuire. Et tu sais, c’est ce Ă  quoi la banane est liĂ©e : un aliment rĂ©confortant. Et c’est pourquoi nous connaissons un peu les tendances alimentaires, comme par exemple VitaSoy, le jus de chrysanthĂšme.

Marika de Vienne 5:29

Du jus de chrysanthĂšme! J’ai l’impression que ça arrive trĂšs lentement depuis des annĂ©es. Penses-tu que cela va...? Pour les auditeurs qui ne le savent pas, le chrysanthĂšme est une fleur, une fleur blanche qui, lorsque tu la fais infuser, te donne une infusion trĂšs lĂ©gĂšre, trĂšs, trĂšs agrĂ©able. Et tu en trouveras un peu partout en Asie et en Asie du Sud-Est. Tu trouveras des boissons au chrysanthĂšme, de la mĂȘme façon que tu en trouveras dans les magasins du coin. C’est trĂšs trĂšs courant.

Victor

Ou les dim sum.

Marika

Ou dim sum! Je veux dire! Tu crois? Penses-tu que le chrysanthĂšme va enfin franchir la vague de la tendance?

Victor Yu 6:05

Et je viens de le crier Ă  mon entreprise. J’ai dit, genre, je prĂ©dis que 2022 sera l’annĂ©e du chrysanthĂšme! La raison en est que Toronto est toujours la premiĂšre Ă  lancer une tendance, mais c’est juste comme s’il y avait diffĂ©rentes boutiques, mais elles ne se parlent pas vraiment entre elles. Mais pour moi, chaque fois que je vais Ă  Toronto, j’explore toujours ces nouveaux endroits, ceux qui aiment vraiment, ils ne choisissent pas les saveurs traditionnelles, ils sortent des sentiers battus, et j’ai remarquĂ© que les gens commencent Ă  mettre du chrysanthĂšme dans les glaces. Mais aussi comme ce lieu appelĂ© Icha Tea Ă  Toronto, oĂč ils ont en fait comme deux desserts Ă  base de chrysanthĂšme. L’un d’eux est comme un gĂąteau au fromage au chrysanthĂšme, et l’autre est comme un mooncake. C’est comme wow, j’ai dit que c’était incroyable, je suis presque sĂ»re que ça finira par arriver Ă  MontrĂ©al. Et je pense que le chrysanthĂšme et peut-ĂȘtre que je me trompe, mais il a comme une sorte de caractĂšre floral, mais aussi comme presque comme un miel, je dirais. Tu dirais ça?

Marika de Vienne 7:02

Je suis tout Ă  fait d’accord avec ça. J’ai l’impression que selon l’ñge du chrysanthĂšme, par exemple, s’il a Ă©tĂ© sĂ©chĂ© rĂ©cemment ou plus anciennement, et aussi la tempĂ©rature de l’eau Ă  laquelle tu le fais infuser pour extraire la saveur, je trouve qu’à une tempĂ©rature plus basse, les notes de miel ressortent beaucoup plus qu’à une tempĂ©rature beaucoup plus Ă©levĂ©e. Et donc oui, il y a ce lĂ©ger floral, il y a ce miel. Mais ce qui est intĂ©ressant dans ce que tu viens de dire, c’est que la façon dont tu es capable de prĂ©dire ces tendances, c’est que tu vas dans ces endroits qui ne se parlent pas forcĂ©ment, et tu es capable de voir que tout le monde est dans la mĂȘme humeur. Tout le monde ressent la mĂȘme chose. Il y a un nouvel ingrĂ©dient qui vient d’ĂȘtre dĂ©couvert. Toronto Ă©tant la plus grande ville du Canada, et aussi une ville incroyablement diverse et multiculturelle, tu vas avoir des influences du monde entier. Alors si tu le vois apparaĂźtre Ă  plusieurs endroits, tu te dis : « OK... ».

Victor Yu 7:59

Il y a une possibilitĂ©, car Ă  la fin, j’ai prĂ©dit de nombreuses tendances.

Marika

Oh, tu l’as fait maintenant?

Victor

Oui, il y a longtemps, c’était l’annĂ©e du matcha. C’était il y a quatre ou cinq ans, et maintenant ils en mettent. Ou maintenant comme Les ThĂ©s DAVIDsTEA ou mĂȘme comme Starbucks ou n’importe quel restaurant, les gens mettent des matchas! Mais le truc, c’est que c’est peut-ĂȘtre la couleur verte qui attire les gens. Comme je ne sais pas, Ă  ton avis, pourquoi le matcha est devenu si tendance?

Marika de Vienne 8:27

Je me le demande depuis trĂšs longtemps, car en tant qu’amatrice de thĂ©, je connais le matcha depuis de trĂšs nombreuses annĂ©es. Le blocage pour moi a toujours Ă©tĂ© que, contrairement Ă  tous les autres thĂ©s que j’avais, il nĂ©cessitait une prĂ©paration sĂ©parĂ©e. Et je pense que c’est cela qui a empĂȘchĂ© le matcha de devenir aussi populaire qu’il l’a Ă©tĂ©, alors que d’autres thĂ©s japonais devenaient tendance en AmĂ©rique du Nord. Comme en 2000, tu te souviens de 2004 oĂč tout le monde buvait du sencha? Comme si le sencha avait explosĂ© et que tout le monde buvait du sencha, puis du genmaicha, puis du gyokuro, et ça a explosĂ© comme ça. Mais le matcha n’a pas suivi et je pense que c’est la prĂ©paration qui a vraiment dĂ©concertĂ© ou aliĂ©nĂ© les gens, comme s’ils ne voulaient pas investir dans, tu sais, du matĂ©riel d’une valeur de 60 ou 70 dollars pour fabriquer ce truc. Mon hypothĂšse, elle n’est Ă©tayĂ©e par aucune sorte de donnĂ©es, mais ce que nous avons commencĂ© Ă  voir dans le monde des boissons, c’est une augmentation de l’utilisation des poudres protĂ©inĂ©es dans les salles de sport. Et les gens ont commencĂ© Ă  comprendre et Ă  utiliser beaucoup plus les poudres dans leurs boissons et le matcha Ă©tant un thĂ© naturel qui te donne de grands avantages pour la santĂ©, les antioxydants, mais juste l’énergie durable. Je pense que c’est l’un de ces thĂ©s qui a commencĂ© Ă  ĂȘtre tendance d’abord dans le monde de la gym santĂ©, mais ensuite, en raison de sa mallĂ©abilitĂ© absolue pour ĂȘtre utilisĂ© dans la nourriture, il s’est en quelque sorte mis en parallĂšle. Donc pour moi, et tu es l’expert en tendances, tu diras peut-ĂȘtre que tu as complĂštement tort Marika! Mais en tant que personne qui ne faisait qu’observer depuis les coulisses, j’ai eu l’impression que ça se passait en deux temps, ce monde de la santĂ© et le monde des biscuits, des gĂąteaux, des desserts, et tout d’un coup, c’est devenu plus accessible aux gens parce qu’ils le voyaient juste un peu partout. Et aprĂšs l’avoir essayĂ©, l’envie d’investir dans le matĂ©riel est devenue plus pratique. C’était comme : « Eh bien, je vais probablement boire ça rĂ©guliĂšrement ». Est-ce que je suis au moins dans le coup ici, Victor?

Victor Yu 10:38

En fait, c’est intĂ©ressant parce que maintenant tu parles de boissons en poudre pour la gym. Et je pense que le fait que la poudre soit facile Ă  dissoudre. Donc d’une certaine façon, c’est pour cela qu’il est si facile de donner cette couleur vive aux desserts. Mais c’est aussi, tu sais, il y a toujours ce facteur Instagram, pas vrai?

Marika de Vienne 10:56

C’est vrai. Je ne suis pas une personne des mĂ©dias sociaux, en soi. Alors j’oublie toujours ça, Ă  quel point les gens sont influencĂ©s par l’attrait visuel. Et oui, cette couleur vert vif du matcha? Tellement attirante.

Victor Yu 11:10

Exactement, c’est en fait trĂšs vivant. Parce que quand tu y penses, comme aller dans un cafĂ©, la plupart des cafĂ©s sont plus axĂ©s sur le bois, comme le dĂ©cor. Oui, alors tu as quelque chose de vert, c’est tellement attirant que tu seras plus attirĂ© par la chose verte. Et les gens s’associeront au matcha. Mais aujourd’hui, il y a aussi le pandan, qui est aussi vert, la pistache, mais les gens ne s’associent pas aux pistaches, sauf si c’est un magasin de glaces et tout ça. Et donc je dirais que c’est juste le facteur Instagram. Et tant que ça a l’air bien sur leur flux, est tu sais, c’est comme, tant qu’il y a quelque chose qui a l’air bien sur ton flux, alors les gens vont le publier. Et c’est en fait comme ça que ça crĂ©e ces booms. Donc je vois plus de choses du point de vue des mĂ©dias sociaux, et aussi en tant que physicien, et en regardant les algorithmes et ce qui fait exploser les choses, c’est en fait ce genre de choses. C’est comme s’ils voulaient se sentir bien, que hĂ©, ça a l’air bien sur mon flux. Pourquoi pas, je vais poster ça.

Marika de Vienne 12:05

Oui, ce vert, ce vert est une couleur si sĂ©duisante pour les humains, car elle signifie vĂ©gĂ©tation, elle signifie santĂ©. Cela signifie prospĂ©ritĂ©, n’est-ce pas? Juste Ă  un niveau trĂšs, trĂšs basique. Si tu vois du vert dans la nature, c’est trĂšs, c’est un endroit sĂ»r, tu vas ĂȘtre dans un environnement sĂ»r. Et donc tu vois du vert dans ta nourriture et tu... intrinsĂšquement, tu te dis que je fais quelque chose de bien pour moi. Donc pour en revenir Ă  ton point sur le fait de le voir dans un flux Instagram. C’est comme, oh, ça a l’air bien. Ça va probablement te faire du bien. Laisse-moi essayer.

Victor Yu 12:38

Totalement. C’est aussi une couleur qui semble plus familiĂšre, comme dans un sens elle ressemble beaucoup aux lĂ©gumes verts, non? Évidemment, si c’est une teinte verte trĂšs foncĂ©e, les gens ne l’adopteront pas. Mais comme c’est un vert vif, je pense qu’il y a toutes ces associations, qu’elles soient liĂ©es ou non, les gens l’adopteront quand mĂȘme.

Marika de Vienne 12:59

C’est sĂ»r. Et puis tu dois le goĂ»ter. Et contrairement Ă  tout autre thĂ©, le matcha a cette sensation de texture. Cela ajoute cette onctuositĂ©, c’est vraiment rĂ©confortant. Il se mĂ©lange trĂšs bien avec du lait, il se mĂ©lange trĂšs bien avec des Ă©dulcorants. Il a donc l’avantage supplĂ©mentaire d’ĂȘtre aussi incroyablement unique et incroyablement dĂ©licieux. Et donc je pense que c’est la raison pour laquelle la tendance s’est maintenue. Parce que nous parlons de tendances alimentaires. Je veux dire, il y a des anomalies, n’est-ce pas? Il y a des choses qui apparaissent pendant six mois, puis elles disparaissent et on n’en entend plus jamais parler. Le matcha a commencĂ© quand environ, comme tu l’as dit, il y a cinq, six ans?

Victor Yu 13:37

Il y a cinq ou six ans, il a fait un boom et ensuite, d’autres tendances sont apparues, mais je dirais que le matcha est toujours en cours parce que tu sais, il y a beaucoup de magasins. Je pense que beaucoup de franchises dĂ©termineront les tendances, mais le matcha sera toujours une tendance permanente. Les gens ne savent pas que c’est aussi bon, comme une alternative au cafĂ©. Et je pense qu’il y a, je dirais comme ces derniĂšres annĂ©es les gens ont fait de plus en plus d’études. Je ne sais pas si ce sont vraiment des Ă©tudes ou s’ils ont fait de la promotion marketing. Comme le cafĂ© est comme un coup de fouet Ă  court terme. Le matcha est un stimulant Ă  long terme qui te permet de rester Ă©veillĂ©.

Marika de Vienne 14:14

C’est vrai! Je peux en parler. Oui, en tant que personne qui consomme huit tasses de thĂ© par jour! Hum, il y a quelque chose dans le thĂ© qui fait que tu ne vas pas absorber toute la cafĂ©ine comme tu le ferais avec du cafĂ©, le cafĂ© te donne ce coup de fouet super Ă©nergique, et ensuite tu as ce crash. Alors que la cafĂ©ine, la façon dont elle est absorbĂ©e dans ton systĂšme quand tu bois du thĂ© est plus soutenue. Et donc tu ne ressens pas autant ce crash et je pense que dans un monde oĂč nous sommes pressĂ©s de performer tout le temps, c’est une notification, c’est un courriel, c’est une rĂ©union, c’est quelque chose, nous ne pouvons pas continuer Ă  faire subir Ă  notre systĂšme ces pics et ces creux. Nous ne pouvons pas continuer Ă  faire subir Ă  notre systĂšme autant de pression que nous l’avons fait. Le thĂ©, et le matcha en particulier, est donc un bon moyen de crĂ©er cette Ă©nergie durable en toi tout au long de la journĂ©e. Tu as donc vu le matcha apparaĂźtre dans le monde et pour en revenir Ă  ton point de vue, d’autres ingrĂ©dients Ă©mergent : la feuille de pandanus, ou pandan est quelque chose que tu as mentionnĂ©, le chrysanthĂšme, j’attends vraiment, j’adore le chrysanthĂšme, je veux vraiment voir si tu as raison.

Victor Yu 15:21

Oui parce que, j’ai fait cette prĂ©diction non pas parce que c’est juste sorti de nulle part, il y a comme beaucoup de raisons et une partie est Ă  cause du VitaSoy, comme les gens ont grandi en buvant du jus de chrysanthĂšme. Et c’est pourquoi je ne suis pas aussi surpris que cela ait toujours Ă  voir avec le retour au rĂ©confort, n’est-ce pas? Et je pense que l’annĂ©e derniĂšre, ce n’était pas l’annĂ©e 2021, mais ça pourrait ĂȘtre comme, ça pourrait ĂȘtre encore tendance, c’est comme le bonbon Lapin blanc, d’accord?

Marika

Oui! Les bonbons Lapin blanc sont quelque chose que j’adore. Si dĂ©licats, crĂ©meux et moelleux. C’est donc comme un bonbon Ă  mĂącher mou, non?

Victor Yu 15:57

Oui, c’est vrai, c’est trĂšs crĂ©meux. Et en fait, c’est l’une des choses que j’ai faites, car j’ai travaillĂ© en Ă©troite collaboration avec ce glacier appelĂ© Unicone. Et je leur ai dit comme pour le festival de la mi-automne. Et le fait est que le lapin est associĂ© au festival de la mi-automne, en tant qu’animal de compagnie de la dĂ©esse de la lune. Les gens ne savent peut-ĂȘtre pas qu’en fait, c’est l’animal de compagnie! Il y a encore beaucoup d’associations d’enfance, si je ne me trompe pas, mais le bonbon Lapin blanc est en fait l’un des premiers bonbons produits en Chine.

Marika

C’est le cas?

Victor

Je pense que oui, et aussi la saveur n’a pas changĂ© Ă  part qu’ils ont ajoutĂ© une saveur de haricot rouge et une saveur de matcha. Mais le Lapin blanc n’a jamais Ă©tĂ© modifiĂ©. C’est pour cela que beaucoup de gens ont grandi avec les bonbons Lapin blanc et c’est pour cela que le fait d’avoir une saveur maintenant, pendant la pĂ©riode de pandĂ©mie, donne envie aux gens d’y goĂ»ter. Je peux te dire que lorsque Unicone l’a postĂ©, ils ont en fait mis l’emballage autour du cornet de glace, qui reprĂ©sente l’emballage de Lapin blanc. Et les gens ont immĂ©diatement reconnu comme, oh mon Dieu, et ils ont en fait obtenu prĂšs de 2000 J’aime, 650 partages. J’aime dĂ©jĂ , parce que j’y vais habituellement comme le premier jour oĂč ils sortent la toute nouvelle saveur. Il y a dĂ©jĂ  une Ă©norme file d’attente pour aimer le Lapin blanc. Et en fait, il a Ă©tĂ© associĂ© Ă  un sorbet orange au jasmin. Oui, mais ce qui est drĂŽle, c’est que beaucoup d’Asiatiques ont dit : « Je veux juste le Lapin blanc, je ne veux pas le sorbet! »

Marika de Vienne 17:27

C’est une saveur incroyablement nostalgique. C’est un bonbon que je suis vraiment heureuse de dire que tu peux trouver beaucoup plus facilement, du moins dans les grandes villes du Canada, maintenant MontrĂ©al, Toronto dans les supermarchĂ©s asiatiques. Quand je vivais en Chine, tu pouvais le trouver partout, c’est le bonbon numĂ©ro un absolu, tu le donnes Ă  n’importe quel enfant, il est heureux! C’est une saveur trĂšs, trĂšs, trĂšs nostalgique. Et parce qu’elle est si accessible, c’est comme une crĂšme de lait blanche, une sorte de sensation de vanille lĂ©gĂšre. Si tu n’y as jamais goĂ»tĂ©, c’est trĂšs accessible pour nous, ici en Occident, parce que, je ne sais pas...

Victor Yu 18:06

On le trouve dans toutes les Ă©piceries asiatiques, et tu sais quoi, demande Ă  n’importe quel Asiatique de parler des bonbons Lapin blanc, mĂȘme aux Philippins, l’une des principales caractĂ©ristiques est ce double emballage. Il y a un emballage comestible, comme une fois que tu as dĂ©ballĂ© le premier, tout le monde parle de cet emballage comestible. C’est en fait l’une des signatures des bonbons Lapin blanc.

Marika de Vienne 18:25

Je me souviens, et c’est complĂštement anecdotique, quand j’étais enfant, mon pĂšre m’emmenait toujours au Quartier chinois pour faire les courses. Et il y avait, je ne me souviens plus du nom de ce bonbon, c’était comme un bonbon au riz. Et il avait aussi ce, ce dont tu parles, le papier autour, que tu pouvais manger un papier comestible autour, et il fondait sur ta langue dĂšs qu’il touchait ta langue. Victor, en tant qu’enfant de cinq ans, c’était le point culminant de ma semaine. Surtout parce que j’ai grandi dans une maison oĂč nous n’avions pas beaucoup de bonbons prĂ©fabriquĂ©s. Cet emballage comestible est tellement cool, rĂ©confortant et amusant. Je suis juste tellement heureuse que de plus en plus de gens puissent dĂ©couvrir ces diffĂ©rents types de bonbons.

Victor Yu 19:04

Et c’était en fait intĂ©ressant, parce qu’il y avait un article Ă©crit probablement vers novembre parce que j’ai prĂ©sentĂ© comme les tendances alimentaires, et comment nous pouvons utiliser les mĂ©dias sociaux pour prĂ©dire les tendances alimentaires. Et l’une des raisons pour lesquelles il est en plein essor est qu’il y a ce facteur nostalgique. Mais il y a aussi les Occidentaux qui n’en ont jamais entendu parler. Mais la raison pour laquelle les Asiatiques aiment autant, c’est une forme de dĂ©couverte. C’est pour ça qu’il y avait, je crois, Ă  San Francisco, un endroit oĂč l’on faisait des biscuits aux pĂ©pites de chocolat Lapin blanc, oui. Oui, un gĂąteau au fromage Lapin blanc, et ces produits sont comme, Ă  la fin comme quand tu penses Ă  White Rabbit, c’est comme ce composant crĂ©meux qui remplace en quelque sorte n’importe quel arĂŽme. Donc au lieu de la vanille, tu peux choisir d’utiliser le Lapin blanc pour l’infuser dans la crĂšme. C’est en fait comme ça que tu peux faire beaucoup de desserts donc.

Marika de Vienne 19:53

Oh, c’est tellement intĂ©ressant. OK, alors voilĂ  ce qui s’est passĂ©. Tu sais, nous avons parlĂ© du matcha. Nous avons parlĂ© du Lapin blanc. Qu’est-ce qui se prĂ©pare Ă  part le chrysanthĂšme? Parce que le monde du thĂ© est Ă©norme. J’ai l’impression que les gens m’envoient constamment des messages via Instagram, par SMS. Ils savent que je suis comme la personne du thĂ© dans leur vie, alors dĂšs que le thĂ© est dans un aliment diffĂ©rent, comme si quelqu’un allait me le faire savoir et me demander mon avis. Quelle est la prochaine tendance en matiĂšre de thĂ© que nous allons voir? Je veux dire, Ă©videmment, les boutiques de boba ont dĂ©jĂ  pris le dessus. Et il y a beaucoup de saveurs au sein de ces diffĂ©rentes entreprises oĂč tu achĂštes un thĂ© aux perles ou un thĂ© aux fruits.

Victor Yu 20:33

Je ne dirais pas que c’est encore une nouvelle tendance, mais c’est encore en plein essor. Je pense que c’est de plus en plus en vogue, et je le vois Ă  MontrĂ©al, notamment mon chef pĂątissier prĂ©fĂ©rĂ© Patrice Demers qui commence Ă  l’utiliser. Je dirais comme hojicha, je veux dire, et nous le buvons en ce moment, n’est-ce pas?

Marika de Vienne 20:52

Je suis tellement excitĂ©e. Quand tu m’as dit que tu avais convaincu Patrice Demers d’utiliser du hojicha dans ses desserts. J’étais tellement excitĂ©e parce que j’adore le hojicha, c’est un thĂ© qui n’était pas aussi populaire quand les thĂ©s japonais sont apparus en AmĂ©rique du Nord, comme nous l’avons dit plus tĂŽt, en 2004. Mais c’est un thĂ© vert grillĂ© et je l’adore absolument.

Victor Yu 21:18

Oui, et je vais juste te le montrer comme le message parce qu’il a fait un shooting de hojicha, une pĂątisserie. Et je lui ai dit genre, Oh, j’adore l’association du hojicha et de la clĂ©mentine, qui est en fait un super couple.

Marika de Vienne 21:29

L’hojicha et les agrumes sont glorieux!

Victor Yu 21:34

Les agrumes, oui. Le yuzu et tout ça. Et tu peux voir sur le message qu’il a commencĂ© Ă  aimer utiliser le hojicha. Le truc, c’est qu’il y a un monde Ă©norme de hojicha dont les gens ne connaissent pas l’existence. Et je pense que le hojicha actuel que nous buvons a plutĂŽt un goĂ»t plus sec comme celui du cafĂ©, si je ne me trompe pas. Oui et c’est presque comme un hojicha torrĂ©fiĂ© foncĂ©. Et en fait, j’utilise aussi de l’hojicha lĂ©gĂšrement torrĂ©fiĂ©, plutĂŽt sous forme de poudre. Et il y a en fait plus sur le spectre opposĂ© oĂč c’est comme plus crĂ©meux, presque comme une saveur de noisette, de chocolat, mais pas vraiment de cafĂ© comme une note amĂšre et sĂšche. J’ai donc commencĂ© Ă  aimer le hojicha Ă  cause du Stereo Cafe Ă  Toronto, oĂč ils n’avaient en fait qu’un, je crois que c’était comme du matcha et du hojicha? Et je viens de goĂ»ter Ă  la sauce hojicha et ça m’a Ă©poustouflĂ©, je dis comme ça : whoa!

Marika de Vienne 22:30

C’est un thĂ© que j’adore parce que c’est un vert, mais il est torrĂ©fiĂ©. Il peut donc prendre des coups en termes de tempĂ©rature de l’eau, de manipulation, tu peux faire un merveilleux concentrĂ©, comme tu l’as dit pour faire tous ces diffĂ©rents, comme des desserts et tout. C’est trĂšs sous-utilisĂ©. Et pour en revenir Ă  ton point. Il existe de nombreuses qualitĂ©s de hojicha, nous parlons du hojicha et du matcha comme s’il s’agissait d’un seul et mĂȘme thĂ©, mais au sein de ces mondes, il y a des degrĂ©s de goĂ»t et tu peux aller du lĂ©gĂšrement torrĂ©fiĂ© au plus torrĂ©fiĂ©, et il se marie si bien avec tant de choses.

Victor Yu 23:07

Et je peux te dire comme je le pense une chose sur les hojichas, et je pense que c’est pourquoi comme les hojichas devraient continuer Ă  pousser parce que comme je l’ai dit, un trĂšs bon exemple est la torrĂ©faction lĂ©gĂšre et la torrĂ©faction foncĂ©e. Mais tu peux aussi obtenir du hojicha Ă  partir de la tige ou des feuilles ou mĂȘme de la branche comme j’en ai entendu parler. Et il y a tellement de profils de saveurs qui sont si diffĂ©rents. Et comme l’une des collaborations que j’ai faites avec Unicone, c’était un mystĂšre. J’ai demandĂ© aux gens si tu avais rĂ©ussi Ă  obtenir la saveur rĂ©elle de notre saveur commune entre la crĂšme glacĂ©e et la partie granola pour donner ce cĂŽtĂ© croustillant.

Marika

Du granola Hojicha? Non!

Victor

Le granola Hojicha. Et j’ai testĂ©, c’est en fait un trĂšs bon exemple oĂč j’ai utilisĂ© une forme en poudre, car c’est presque comme un concentrĂ©. Et le granola Ă  torrĂ©faction lĂ©gĂšre par rapport Ă  celui Ă  torrĂ©faction foncĂ©e a des profils de saveurs complĂštement diffĂ©rents, mĂȘme la sensation en bouche fait une Ă©norme diffĂ©rence. Et ils ont fait un hojicha yuzu et encore une fois, les agrumes et le hojicha ensemble, c’était comme probablement l’une des meilleures collaborations que j’ai faites avec Unicone. Et les gens ont adorĂ© parce que c’était une saveur mystĂ©rieuse, et beaucoup de gens ont commencĂ© Ă  deviner. Et si j’ai fait ce don, c’est essentiellement pour rendre le hojicha populaire, d’une maniĂšre plus affirmĂ©e, n’est-ce pas?

Marika de Vienne 24:20

Alors, est-ce que hojicha est une tendance ou est-ce que tu pousses cette tendance?

Victor Yu 24:22

Je le pousse! Tu sais, je l’ai poussĂ©, comme ça a commencĂ© avec Calem.

Marika

Oui, la crÚme glacée. Oui.

Victor

Exactement. Et comment lancer une tendance, c’est en fait commencer Ă  planter une graine qui finira par pousser. Et c’est en fait lĂ  que Calem a commencĂ© Ă  l’utiliser, aprĂšs ça, Unicone. J’ai convaincu, Swirl? La crĂšme glacĂ©e vĂ©gĂ©talienne qui est principalement Ă  base de noix de coco. Nous avons dĂ©couvert que mĂȘme un sandwich Ă  la crĂšme glacĂ©e, comme le sandwich Ă  la crĂšme glacĂ©e hojicha, c’était incroyable. Puis j’ai convaincu Sasha parce qu’ils n’en ont jamais entendu parler, mais oui, et ils ont commencĂ© Ă  l’utiliser. Et ils ont mĂȘme fait un, c’était comme un gĂąteau forestier Hojicha, c’était incroyable.

Marika de Vienne 25:02

Cela fonctionnerait à merveille avec les notes grillées.

Victor Yu 25:05

Exactement. Parce qu’au lieu du chocolat, tu utilises du hojicha.

Marika de Vienne 25:10

Je veux dire, je suis heureuse que tu fasses dĂ©couvrir ce thĂ© Ă  plus de gens dans ce monde parce que c’est, en termes d’histoire du thĂ© japonais, le petit dernier du quartier. Quand on parle de thĂ© traditionnel, il n’a Ă©tĂ© inventĂ© qu’en 1927. Celui-ci est absolument nouveau. Mais je pense que dans le monde du thĂ©, nous le connaissons depuis des annĂ©es. Et c’est l’un de ces thĂ©s que je dis aux gens depuis des annĂ©es, tu dois l’essayer. Les gens diront : « Je n’aime pas le thĂ© vert ». Tu vas aimer le hojicha. Oh, je ne bois pas vraiment de japonais, je n’aime pas la teneur intense en cafĂ©ine. Eh bien, c’est moitiĂ© branches et moitiĂ© feuilles, comme si tu pouvais assimiler la cafĂ©ine diffĂ©remment. C’est grillĂ©, ça rappelle aux gens des saveurs vraiment rĂ©confortantes que nous avons ici en Occident. Et donc c’est une transition trĂšs facile pour dĂ©couvrir une nouvelle base de saveurs. Je suis donc d’accord avec toi, Victor. Je vais aussi commencer Ă  le pousser!

Victor Yu 26:09

Oui, parfois il faut pousser une tendance pour qu’elle se concrĂ©tise! Et je vois le rĂ©sultat comme, surtout Patrice qui l’utilise. Je veux dire, ça fait un moment que je plante la graine chez Patrice. Je lui ai dit que tu commençais Ă  envisager d’utiliser le hojicha. Et il a dit qu’il commençait Ă  adorer l’utiliser, parce qu’il y a tellement de dimensions dans le hojicha.

Marika de Vienne 26:28

Et je veux dire, cela va se transformer en un Ă©pisode d’apprĂ©ciation de Patrice Demers. Mais je veux dire, son travail, que tu le voies sur Instagram ou que tu lises son livre, c’est une personne incroyablement gĂ©nĂ©reuse, une personne incroyablement crĂ©ative, une personne profondĂ©ment humble, et toujours Ă  l’affĂ»t de choses nouvelles et amusantes. Et ce que j’aime, c’est qu’il donne du crĂ©dit Ă  ceux qui en ont. Il n’est pas l’un de ces chefs pĂątissiers qui se disent : « C’était moi tout le temps! » Tu sais, il est vraiment, il est vraiment du genre, j’ai Ă©tĂ© inspirĂ© par cette personne, j’ai Ă©tĂ© inspirĂ© par cette culture, j’ai Ă©tĂ© inspirĂ©. Il est trĂšs, trĂšs ouvert sur l’endroit oĂč il puise ses inspirations, et il veut juste le partager avec tout le monde. Et c’est le genre de personne Ă  qui tu veux prĂ©senter ces choses, parce que ce ne sera pas une appropriation alimentaire, ce sera une introduction trĂšs organique Ă  quelque chose qui a une longue histoire dans une autre culture.

Victor Yu 27:24

Oui et je suis tout Ă  fait d’accord avec toi. Parce que dans son dernier livre, chaque chapitre remerciait son producteur ou ses sources. Et c’est pourquoi, ce qui est si gĂ©nial chez Patrice, c’est qu’il aime vraiment donner du crĂ©dit aux autres personnes qui l’ont aidĂ© Ă  crĂ©er d’une certaine façon.

Marika de Vienne 27:43

Oui, ce n’est pas quelque chose que l’on voit souvent dans le monde culinaire, comme une vĂ©ritable transparence sur la provenance de ces inspirations. Et c’est tellement important quand on parle, par exemple, de quelque chose qui est tendance, ce n’est pas parce que c’est nouveau pour toi que c’est nouveau. Ce n’est pas parce que c’est tendance maintenant que ça n’existait pas avant. Et donc tu dois lever ton chapeau, reconnaĂźtre et donner du crĂ©dit Ă  l’inspiration qui vient de la culture dont elle est issue. Alors oui, Patrice si tu Ă©coutes, nous t’aimons.

Victor

C’est sĂ»r! Je lui enverrai le balado.

Marika

Nous t’aimons, nous aimons ton travail, nous aimons toute ton attitude et ton approche. Et nous voulons encourager les gens Ă  faire de mĂȘme. Tu sais, Les ThĂ©s DAVIDsTEA, par exemple, ne seraient pas une entreprise s’il n’y avait pas eu la longue histoire du thĂ© Ă  travers le monde. Et nous essayons toujours de faire de notre mieux pour mettre en avant les choses qui nous ont inspirĂ©s. Parce que sans ces personnes, cela ne serait jamais arrivĂ©. Sans les producteurs, sans l’histoire et la culture, nous ne serions pas lĂ  aujourd’hui. Et donc c’est amusant de parler des tendances, mais il faut reconnaĂźtre d’oĂč ça vient. Tu sais, c’est intĂ©ressant, j’étais autrefois trĂšs allergique au mot tendance. J’avais l’habitude, j’aime ĂȘtre, tu sais, pas tendance. J’aime ĂȘtre l’outsider, tu sais, parce que j’étais l’outsider. Et donc c’était trĂšs confortable pour moi de ne pas suivre les tendances. Et je me suis toujours sentie trĂšs nĂ©gative lorsque les choses Ă©taient commercialisĂ©es pour moi. Je me disais : « Vous ne voulez que mon argent. Tout ce que vous voulez, c’est mon argent ». J’avais l’impression qu’il y avait une sorte de malhonnĂȘtetĂ©. Je ne sais pas ce que tu en penses, mais je sais que je suis de plus en plus Ă  l’aise avec ça, grĂące Ă  Internet. Parce que nous avons tellement plus de choses qui nous sont commercialisĂ©es. Oui, cela peut devenir accablant. Mais c’est aussi un moyen de mettre en valeur des choses de diffĂ©rentes cultures avec lesquelles je n’ai jamais eu de contact auparavant. Et c’est une opportunitĂ© plutĂŽt qu’une imposition. J’ai l’impression que le marketing des annĂ©es 80 et 90 Ă©tait trĂšs axĂ© sur le marketing d’une certaine culture en AmĂ©rique du Nord vers cette mĂȘme culture en AmĂ©rique du Nord. Et maintenant, lorsque nous parlons de tendances, cela m’enthousiasme vraiment, car il s’agit de savoir quels sont les plus grands succĂšs les plus populaires des cultures du monde entier, et comment les dĂ©couvrir? Je ne sais pas ce que tu en penses. J’ai fait la paix avec ça parce que ça m’a profitĂ© personnellement en termes de dĂ©couverte de mes propres aliments et saveurs.

Victor Yu 30:21

Et je suis totalement d’accord parce que je pense que les tendances pourraient ĂȘtre quelque chose comme ce qui est tendance sur Instagram ou ce qui devient viral sur Instagram? Qu’est-ce qui est viral sur TikTok? Et donc c’est comme, je pense que ce qui se passe, nous sommes dans cette Ăšre oĂč, comme, OK nous avons ces chansons tendance sur TikTok, sur Instagram. Mais alors comment vas-tu te distinguer du peloton? Parce que maintenant, je pense que je me sens, je trouve un peu ridicule que maintenant tout le monde ne fait que se copier les uns les autres.

Marika de Vienne 30:47

Faisant la mĂȘme danse! Oui, trĂšs confus.

Victor Yu 30:51

Exactement, mais je suis plus, je me suis toujours appelĂ© un crĂ©ateur de tendances. Parce que je n’aime pas suivre la tendance des autres, parce qu’ensuite, s’ils l’ont vu par quelques Instagram ou TikTok, pourquoi ferais-je la mĂȘme chose? C’est donc pour cela que je dois toujours sortir des sentiers battus. Parce que surtout que le mien est surtout du contenu alimentaire, je ne fais pas du tout de danse. Je suis prompt Ă  utiliser, je ne dirai pas comme, quelqu’un qui fait ces mouvements de danse. Comment puis-je les traduire en nourriture. Et je pense que c’est pour cela que je dois toujours penser Ă  quelque chose qui sorte de la boĂźte, mais en gardant le mĂȘme Ă©lĂ©ment, le mĂȘme rythme. Et c’est en fait comme ça que quelques-unes de mes vidĂ©os sont devenues virales parce que je suis capable d’utiliser la mĂȘme chanson. Et ensuite, je la transpose dans la nourriture, alors oui, c’est en fait un peu le dĂ©fi.

Marika de Vienne 31:35

C’est vraiment excitant parce que je n’ai jamais Ă©tĂ© un crĂ©ateur de tendances dans ma vie, et je n’ai pas non plus la prĂ©disposition ou l’inclination pour le faire! Mais si tu apportes quelque chose de rĂ©el et d’authentique aux gens et que tu utilises l’outil qui est Ă  la mode, je pense que tu sais, fonce. Absolument. Absolument. Avec plus de gens peuvent dĂ©couvrir le matcha ou le hojicha ou les boulettes ou le tajine ou quoi que ce soit d’autre, Ă  cause d’une tendance? Et peut dĂ©couvrir sa vraie nature, et non pas sa nature blanchie ou manipulĂ©e, tu sais, pour un public diffĂ©rent. Comme sa vraie nature authentique. Utiliser une tendance, c’est un excellent moyen d’inviter les gens Ă  la table.

Victor Yu 32:23

Oui et Ă  la fin des tendances, cela se traduit par de la crĂ©ativitĂ©. Et qu’est-ce que la crĂ©ativitĂ©? C’est essentiellement utiliser comme ton, pour moi c’est comme connaĂźtre diffĂ©rents milieux, de diffĂ©rentes cultures ou comme, ce que nos milieux sont comme diffĂ©rentes majors. Et c’est ce que j’aime dans ma carriĂšre, quand je suis passĂ© de la physique au marketing, c’est que j’utilise mes connaissances en physique et que je les applique au marketing. Donc pour moi, c’est juste comme utiliser diffĂ©rents Ă©lĂ©ments de diffĂ©rents milieux et ensuite crĂ©er quelque chose de quelque peu nouveau. Cela peut ĂȘtre une sorte de rebondissement, mais ce n’est pas forcĂ©ment Ă©vident pour le grand public, n’est-ce pas? Je dirais que le gĂąteau en pot est un trĂšs bon exemple.

Marika de Vienne 33:03

Du gĂąteau en pot. Oui, j’ai dĂ©jĂ  vu ça.

Victor Yu 33:06

C’est une tendance qui existe depuis un certain temps, non? Mais maintenant, si tu l’étires en lui donnant un nom diffĂ©rent, tu pourrais le nommer comme « gĂąteau en boĂźte », alors les gens ne s’associeront pas vraiment au gĂąteau en pot, mais cela signifie que tu peux repousser les limites de ce qu’est un gĂąteau. Ça pourrait ĂȘtre un gĂąteau baklava, ou un gĂąteau d’amour persan, ou ça n’a pas besoin d’ĂȘtre la gĂ©noise...

Marika de Vienne 33:33

Un gùteau à plusieurs couches. Un gùteau occidental étagé.

Victor Yu 33:36

Oui, ça peut aussi ĂȘtre comme un millefeuille, qui est considĂ©rĂ© comme un gĂąteau... dans une boĂźte. Alors c’est lĂ  que tu peux l’étirer d’une certaine façon, ce n’est pas vraiment une tendance, mais oui. Oh en fait, peut-ĂȘtre qu’un autre exemple sera le meilleur, quand je travaille avec le gĂąteau Ru Yue. C’est une traduction de « soleil et lune ». À l’origine, ils avaient en fait un gĂąteau boba.

Marika de Vienne 33:58

Ce sont les gĂąteaux mousse japonais?

Victor Yu 34:02

Non, ce sont en fait les gĂąteaux bento.

Marika

Les gĂąteaux bento, oui.

Victor

Donc, ce qui a Ă©tĂ© une tendance l’annĂ©e derniĂšre, je pense que c’est simplement parce qu’ils sont petits et qu’ils sont dans un, tu sais, rĂ©cipient Ă  emporter.

Marika

Oui, ils sont trĂšs mignons.

Victor

Oui, et la propriĂ©taire, Daisy, ne faisait que mettre des boba, puis des gĂąteaux normaux comme des chiffons, puis des boba au sucre brun. Puis je lui ai dit qu’il y a un truc qui s’appelle le gĂąteau tsunami, et tout ce qu’elle doit faire, c’est mettre un acĂ©tate autour, mettre du boba et demander Ă  la personne de le soulever et ça crĂ©e cette inondation.

Marika de Vienne 34:34

Et le boba coule sur le gñteau, comme c’est charmant !

Victor Yu 34:37

Et cette tendance existe en quelque sorte dans les annĂ©es 80, 90, ce sont les gĂąteaux Barbie. C’est exactement la mĂȘme chose. Nous ne faisons que rĂ©utiliser d’une maniĂšre que les gens n’associent peut-ĂȘtre pas. C’est exactement la mĂȘme chose. Nous ne faisons que le moderniser. Donc c’est exactement de passer d’un gĂąteau boba statique Ă  un gĂąteau inondĂ©. C’est la mĂȘme chose.

Marika de Vienne 34:56

Oh mon Dieu.

Victor

C’est comme ça qu’on crĂ©e une tendance.

Marika de Vienne 34:58

Tout ce qui est vieux est nouveau, n’est-ce pas?

Victor Yu 35:01

Exactement. D’une certaine façon, ce qui est comme toutes ces nouvelles tendances, c’est essentiellement inspirĂ© de l’ancienne chose, mais il suffit de lui donner un nouveau style. Oui, comme les pĂątes aux tomates et Ă  la feta.

Marika de Vienne 35:10

Oh mon Dieu, les pĂątes Ă  la feta et aux tomates? Oui. Je veux dire, la feta au four fait partie de la culture grecque depuis des centaines d’annĂ©es! Mais tu la mets sur des pĂątes sur TikTok, et tout d’un coup, tout le monde en fait, moi y compris !

Victor Yu 35:27

Oui! Et la raison pour laquelle c’est si tendance, c’est qu’il suffit de prendre quelqu’un avec une chanson tendance. Et en fait une vidĂ©o au style savoureux. Et aussi le fait que c’est tendance est parce que ce sont des ingrĂ©dients accessibles. Oui, c’est pourquoi, comme le pain Ă  la banane, les pĂątes Ă  la feta et aux tomates.

Marika de Vienne 35:44

Les pĂątes Ă  la feta et aux tomates, j’ai adorĂ©. C’était absolument un rĂ©confort pendant toute cette pĂ©riode.

Victor Yu 35:48

Oui, c’est toujours l’ancien truc, tu lui donnes juste une nouvelle vie, c’est tout.

Marika de Vienne 35:51

Une nouvelle vie. Et cela t’aide Ă  explorer des choses que tu n’aurais jamais faites auparavant. Victor, je pense que tu es un ĂȘtre humain fascinant. Tu es un ĂȘtre humain fascinant, tu regardes le monde Ă  travers une lentille trĂšs diffĂ©rente de la mienne. Et c’est juste, c’est un endroit amusant Ă  vivre. Alors merci beaucoup d’avoir poussĂ© le hojicha, d’avoir expliquĂ© comment les choses fonctionnent. Je vais continuer Ă  siroter le hojicha, nous avons aussi un oolong Lis d’or, je ne sais pas ce que tu prĂ©fĂšres. Maintenant, qu’est-ce que je peux te servir?

Victor Yu 36:23

Eh bien, je pourrais opter pour le Lis d’or, parce que c’est quelque chose que je ne connais pas trĂšs bien, mais le hojicha est [un peu comme j’aime l’expliquer] et je l’aime toujours, et j’aime comme, chaque fois que je bois un hojicha, je pense que je dois continuer Ă  pousser le hojicha! Comme je l’ai dit, il y a tellement de facettes de hojichaa que les gens n’ont pas explorĂ©es. MĂȘme simplement le matcha lui-mĂȘme. Comme T Sacco, en fait comme Raina, elle a sa propre entreprise de matcha. Quand je bois ses matchas, son matcha a un goĂ»t qui n’est pas amer, mais presque marin. Comme le goĂ»t umami, c’est ça.

Marika de Vienne 36:58

Oh oui, un bon matcha ne doit pas ĂȘtre amer. Et tu devrais toujours goĂ»ter un peu Ă  l’ocĂ©an. Certainement parce que si ça vient du Japon, en fin de compte, peu importe oĂč tu es au Japon, tu n’es jamais Ă  plus de 70 kilomĂštres de l’ocĂ©an. Donc cela devrait faire partie du processus. C’est dans le terroir. C’est dans la terre. Et donc oui, un bon matcha a un peu de qualitĂ© minĂ©rale, un peu d’algues, mais tout le monde le fait diffĂ©remment. OK. Nous allons continuer Ă  parler si nous n’arrĂȘtons pas de parler, Victor. Alors, prenons une gorgĂ©e, faisons une pause et nous revenons tout de suite.

BREAK AD 37:37

L’épisode d’aujourd’hui de Steeping Together vous est prĂ©sentĂ© par Hojicha biologique. Vous n’ĂȘtes pas fan de thĂ© vert? Les notes vĂ©gĂ©tales d’un vert Ă©clatant ne sont pas votre truc? Vous n’aimez pas faire bouillir votre eau Ă  une tempĂ©rature spĂ©cifique pour ne pas bouleverser ces dĂ©licates feuilles prĂ©cieuses? Eh bien, le Hojicha biologique est le thĂ© vert qu’il vous faut. Ce thĂ© vert torrĂ©fiĂ© a des saveurs de noix riches et grillĂ©es qui exhalent une chaleur que vous pouvez goĂ»ter. Et en variant la tempĂ©rature de votre eau lors de l’infusion, vous pouvez rĂ©ellement obtenir une tasse agrĂ©able Ă  chaque fois, sans ĂȘtre trop amĂšre. Il n’y a donc aucun risque de vous tromper. Hojicha biologique, le thĂ© vert pour les personnes qui n’aiment pas le thĂ© vert.

Marika de Vienne 38:22

Bienvenue Ă  nouveau. Il est temps de jouer Ă  « Qu’est-ce que tu bois? », le quiz oĂč nous posons Ă  nos invitĂ©s trois questions situationnelles, certaines rĂ©alistes, d’autres complĂštement farfelues. Et ils doivent utiliser toute leur expĂ©rience et leur expertise pour nous dire ce qu’ils boiraient dans l’une de ces situations donnĂ©es. Victor, es-tu prĂȘt Ă  jouer Ă  « Qu’est-ce que tu bois? »

Victor Yu 38:38

Je suis prĂȘt.

Marika de Vienne 38:40

TrĂšs bien. PremiĂšre question. Ta meilleure amie au travail vient d’obtenir une promotion. AprĂšs le travail, vous sortez prendre un verre, mais vous voulez commencer Ă  fĂȘter ça dĂšs maintenant. Que vas-tu boire ?

Victor Yu 38:52

Alors c’est pour cĂ©lĂ©brer?

Marika de Vienne 38:54

C’est une cĂ©lĂ©bration, mais tu vas sortir prendre un verre plus tard. Comme si tu Ă©tais au bureau. Ta meilleure amie vient d’arriver, j’ai eu la promotion! Et tu es comme, oh mon Dieu! Comme ce que tu bois Ă  ce moment-lĂ ?

Victor Yu 39:05

Ah, je dirais quelque chose de plus fort, comme un thĂ© fort. Un oolong et un thĂ© noir feraient l’affaire.

Marika

Comme un oolong plus sombre?

Victor

Oui, pour avoir ce coup de pouce. Oui, pour ĂȘtre prĂȘt pour les cĂ©lĂ©brations. Je dirais un thĂ© plus sombre comme un oolong ou un thĂ© noir.

Marika de Vienne 39:25

Oui, je pense, j’aime le choix de l’oolong plus foncĂ©, comme je l’ai dĂ©jĂ  dit, les oolongs sont ma base, ma famille, peu importe comment tu veux l’appeler. Il y a tellement de variĂ©tĂ©s. Mais c’est aussi trĂšs accessible aux gens parce qu’en AmĂ©rique du Nord, nous avons tellement l’habitude de boire du thĂ© noir que lorsque tu fais dĂ©couvrir les oolongs aux gens ici en AmĂ©rique du Nord, j’ai tendance Ă  commencer par les plus foncĂ©s parce que c’est une saveur qu’ils, tu sais qu’ils reconnaissent. Mais oui, c’est un bon stimulant Ă©nergĂ©tique, c’est une bonne tasse Ă  partager. Tu peux partager un bon oolong avec n’importe qui.

Victor

Oui, tout à fait d’accord.

Marika

Es-tu prĂȘt pour la deuxiĂšme question?

Victor Yu 40:02

Je suis prĂȘt.

Marika de Vienne 40:03

C’est la soirĂ©e d’ouverture et il reste moins de 15 minutes avant que le spectacle ne commence et que tu fasses tes grands dĂ©buts. La derniĂšre semaine de rĂ©pĂ©titions gĂ©nĂ©rales s’est trĂšs bien passĂ©e. Mais en jetant un coup d’Ɠil derriĂšre les rideaux, tu vois que le thĂ©Ăątre est rempli de gens, tes nerfs commencent Ă  prendre le dessus. Qu’est-ce que tu bois?

Victor Yu 40:24

C’est dĂ©finitivement un thĂ© blanc.

Marika

Vraiment?!

Victor

Oui. Le thĂ© blanc, je pense que c’est juste parce qu’il est lĂ©ger, c’est comme trĂšs apaisant. Et je pense qu’il aide Ă  calmer les nerfs. Alors oui, je dirais le blanc, oui.

Marika de Vienne 40:37

IntĂ©ressant. Je ne suis pas une grande fan de thĂ© blanc, je l’ai dĂ©jĂ  dit, mais je suis d’accord avec toi pour dire que du cĂŽtĂ© de la texture, c’est trĂšs doux. Tu dois l’infuser Ă  des tempĂ©ratures particuliĂšres. Donc, prendre ce moment, prendre ce soin avant de sortir et de se produire devant tout le monde avec Ă©nergie ou Ă©motion ou vigueur, peu importe, ça marche en quelque sorte. Je vois que ça marche.

Victor Yu 41:02

Oui et je pense que cela dĂ©pend du type de personnes, comme pour moi, je pense que j’ai l’habitude maintenant comme de parler en public. Et je pense que dans cette situation, c’est comme si tu te calmais. Et je pense que j’ai juste comme, parce que j’ai aussi comme beaucoup de connaissances aussi juste parce que comme une fois que je me suis calmĂ©, alors j’ai commencĂ© Ă  faire des connexions et comme, ça ne fonctionne que lorsque tu es dans un Ă©tat calme. Et c’est pourquoi je dirais que le thĂ© blanc sera plus appropriĂ© pour cette situation.

Marika de Vienne 41:30

J’aime ça, c’est vraiment utiliser le thĂ© pour t’amener dans cet espace oĂč tu dois ĂȘtre.

Victor Yu 41:37

Oui, c’est vrai.

Marika de Vienne 41:39

J’adore. Excellent. Es-tu prĂȘte pour ta troisiĂšme question?

Victor Yu 41:41

Je suis prĂȘt.

Marika de Vienne 41:42

Ton futur toi-mĂȘme a voyagĂ© dans le temps pour te parler. Il est trĂšs Ă©nigmatique sur la raison de tout cela, mais il te dit que tu devrais probablement t’asseoir avant qu’il ne te transmette un message crucial sur ce qui t’attend dans le futur. Tout cela est trĂšs bizarre et effrayant. Alors avant de t’asseoir et d’écouter, qu’est-ce que tu bois ? Oh,

Victor

Oohhh !

Marika

Alors le futur Victor a trouvé un moyen de revenir. Et il dit : « Accroche-toi à ton chapeau, mon pote, je dois te dire quelque chose! »

Victor Yu 42:19

Oui, je dirais parce que l’un de mes thĂ©s prĂ©fĂ©rĂ©s est en fait un thĂ© au chrysanthĂšme, parce que j’ai grandi en buvant avec mes parents et en buvant un thĂ© si lĂ©ger. Et je dirais quelque chose de plus nostalgique. Et surtout je suis presque sĂ»r que le futur moi aura toujours ce souvenir parce que j’ai toujours ce souvenir depuis plus de 35 ans. DĂ©finitivement comme un thĂ© au chrysanthĂšme avec des jujubes. Oui, ou ce qu’ils appellent, la datte rouge chinoise. Alors oui, c’est aussi simple que ça. Alors il faut absolument avoir une conversation et comme apporter, comme me faire rattraper le passĂ© et le futur moi.

Marika de Vienne 43:01

Cela a beaucoup de sens. Oui, tu voudrais quelque chose qui calme tes nerfs et ta nostalgie, et rechercher le connu quand tu es sur le point d’aller vers l’inconnu est trĂšs logique. C’est trĂšs logique. Et oui, tu vas probablement continuer Ă  apprĂ©cier cela Ă  l’avenir. Donc c’est aussi quelque chose que tu peux partager. Un jeu trĂšs intelligent Victor, tu ne vas pas ĂȘtre pris au dĂ©pourvu quand ton futur toi voyagera dans le temps, n’est-ce pas?

Victor Yu 43:27

Je pense que cela en fait partie. Comme moi, j’adore prĂ©dire l’avenir en quelque sorte, ou tu peux faire en sorte que l’avenir se produise, ou tu dois juste prendre des mesures pour que l’avenir se produise. Et oui, j’aime juste, genre, tout ce que l’avenir nous rĂ©serve et voir ce qu’il en est.

Marika de Vienne 43:45

C’est magnifique. Oui, c’est une façon trĂšs optimiste de voir l’avenir. C’est une façon Ă  laquelle j’adhĂšre complĂštement, il y a beaucoup de choses Ă  attendre avec impatience. Nous avons traversĂ© des moments effrayants ces derniĂšres annĂ©es. Mais je pense que si l’on s’accroche Ă  cet espoir et que l’on travaille dans ce sens, nous pourrons finalement le crĂ©er.

Victor Yu 44:05

Oui et je pense qu’un trĂšs bon exemple est comme, nous regardons soit nous voyons le monde nĂ©gativement ou positivement, c’est la mĂȘme chose que comme une tasse de thĂ©, si tu vois la tasse Ă  moitiĂ© pleine ou Ă  moitiĂ© vide. En gros, nous voyons le mĂȘme monde, mais nous avons juste une interprĂ©tation diffĂ©rente. Et pour moi, c’est toujours comme cette vision positive, il y a toujours quelque chose de positif dans le nĂ©gatif et c’est ce que je dis toujours. Oui, ça ne vaut pas la peine de se concentrer sur la nĂ©gativitĂ©. HonnĂȘtement, nous devons le faire mais oui.

Marika de Vienne 44:32

Bien dit, je n’aurais pas pu mieux le dire moi-mĂȘme Victor. Merci beaucoup d’avoir pris le temps, d’avoir partagĂ© ce qui s’en vient, ce qui a Ă©tĂ© passĂ©, tout ça. Pour avoir poussĂ© le hojicha, comme je l’ai dĂ©jĂ  dit !

Victor Yu 44:47

Je vais continuer Ă  le pousser! Comme on a dĂ©jĂ  la premiĂšre Ă©tape, comme mĂȘme comme quand je tire mes abonnĂ©s Instagram, les gens connaissent plus le hojicha parce que je continue Ă  le promouvoir Ă  travers mon flux, mes histoires, et je suis juste venu pour continuer Ă  le pousser. Et maintenant, nous sommes Ă  l’étape de, je dirais apprĂ©cier la variĂ©tĂ© de hojicha. Pas mĂȘme seulement le hojicha, comme le matcha aussi, comme les diffĂ©rentes qualitĂ©s de celui-ci. Et il y a tellement de choses dans ce monde que les gens ne connaissent pas encore, n’est-ce pas?

Marika de Vienne 45:16

Oh, c’est incroyable, et si les gens veulent te suivre, c’est @randomcuisine sur Instagram. Tu mets à jour, j’ai l’impression que c’est quotidien, je ne veux pas te pigeonner, mais tu mets à jour pas mal de choses.

Victor Yu 45:25

Cela donne l’impression que je suis actif alors que je ne le suis pas tant que ça. Je veux toujours me dĂ©connecter et j’utilise ce temps de dĂ©connexion pour apprĂ©cier la connexion humaine. Et c’est pourquoi je suis en direct dans ton bureau. Comme quel est l’intĂ©rĂȘt de passer par Skype ou Google Meet. Et juste comme avoir cette connexion humaine.

Marika de Vienne 45:51

C’est magnifique, autour d’une tasse de thĂ©, de partager toutes ces sortes de choses. Je sais que toi et moi allons continuer la conversation, mais pour les auditeurs, elle se termine ici aujourd’hui. Elle se termine ici et maintenant. Alors merci, et merci d’avoir Ă©coutĂ© l’épisode d’aujourd’hui. Si vous voulez nous joindre pour nous faire part de vos commentaires, de vos questions ou de vos suggestions pour le jeu « Qu’est-ce que tu bois? », vous pouvez le faire Ă  l’adresse steeping.together@davidstea.com, ou sur notre site Web davidstea.com. Passez une excellente semaine. Bonne infusion tout le monde!

victor yu

victor yu

Ă  propos de l’invitĂ©

RĂ©dacteur culinaire derriĂšre le compte Instagram @randomcuisine, Victor Yu nourrit un Ă©ventail d’intĂ©rĂȘts et se livre Ă  diverses activitĂ©s crĂ©atrices. En 2018, il a soutenu avec succĂšs sa thĂšse de doctorat Ă  l’UniversitĂ© McGill Ă  MontrĂ©al, oĂč il a Ă©tudiĂ© le rĂ©gime quantique des matĂ©riaux bidimensionnels Ă  la tempĂ©rature du zĂ©ro absolu. AprĂšs son apport immense au domaine de la science, il a fermĂ© le chapitre des recherches universitaires et il travaille maintenant comme stratĂ©giste des mĂ©dias numĂ©riques et sociaux pour Nourish Food Marketing, une agence alimentaire torontoise reprĂ©sentant certains des plus grands noms sur la scĂšne alimentaire canadien. Toujours Ă  l’affĂ»t des prochaines tendances excitantes touchant les aliments et les accords de saveurs, il aime dĂ©couvrir les cultures culinaires du monde entier. Dans ses temps libres, il offre des visites gastronomiques du quartier chinois de MontrĂ©al comme expĂ©riences Airbnb et contribue Ă  la promotion des petits commerces et des restaurants locaux par l’intermĂ©diaire d’Instagram.

produits en vedette :

Derniers Ă©pisodes

saison 2 saison 1

Vous aimez ce que vous Ă©coutez? Explorez tous nos Ă©pisodes.

Jouez
saison 2 | Ă©p. 22

on répond à
vos questions

avec Sanaya El Sayad
Sanaya El Sayad
avec Sanaya El Sayad

On répond à vos questions

Cette semaine, pour le dernier épisode de la saison, notre invitée Sanaya El Sayad nous dévoile tout en répondant aux questions les plus souvent posées!

Jouez
saison 2 | Ă©p. 21

le portrait
d’ensemble

avec Chantrelle Edwards
Chantrelle Edwards
avec Chantrelle Edwards

Le portrait d’ensemble

Cette semaine, nous nous entretetons avec Chantrelle Edwards, fondatrice et PDG de Hella Tea, sur la reprĂ©sentation des minoritĂ©s visibles dans la communautĂ© du thĂ©.

Jouez
saison 2 | Ă©p. 20

tout savoir
sur les Ă©dulcorants
du thé

avec Celia Aceae et Kelly Miller
Celia Aceae et Kelly Miller
avec Celia Aceae et Kelly Miller

Tout savoir sur les édulcorants du thé

Cette semaine, nos invités Celia et Kelly discutent des édulcorants dans le thé : de ceux que vous ajoutez avant de le siroter à ceux déjà intégrés à vos mélanges favoris.

Jouez
saison 2 | Ă©p. 19

l’aromatisation,
c’est quoi
exactement?

avec Robert Sobel
Robert Sobel
avec Robert Sobel

L’aromatisation, c’est quoi exactement?

Nous avons invité Robert Sobel, expert en recherche et innovation, pour nous aider à mieux comprendre les arÎmes naturels et artificiels.

Jouez
saison 2 | Ă©p. 18

cuisiner
avec du thé

avec Nadia De La Vega
Nadia De La Vega
avec Nadia De La Vega

Cuisiner avec du thé

Qui a dit que le thĂ© Ă©tait rĂ©servĂ© Ă  votre tasse? Cette semaine, notre invitĂ©e Nadia De La Vega revient nous voir pour discuter avec nous de la façon d’intĂ©grer le thĂ© dans votre cuisine de tous les jours, et nous dire quels thĂ©s sont les meilleurs pour cuisiner!

Jouez
saison 2 | Ă©p. 17

thĂ© et mĂ©ditation :
un moment
pour vous

avec Sara Gallagher Bloom
Sara Gallagher Bloom
avec Sara Gallagher Bloom

ThĂ© et mĂ©ditation : un moment pour vous

Cette semaine, nous nous entretenons avec l’instructrice de yoga et de pleine conscience – et passionnĂ©e de thĂ© – Sara Gallagher Bloom, afin de discuter des bienfaits de la mĂ©ditation et de la façon d’intĂ©grer le thĂ© dans votre routine.

Jouez
saison 2 | Ă©p. 16

le matcha,
on aime cha

avec Celia Aceae
Celia Acea
avec Celia Aceae

Le matcha, on aime cha

En vedette dans cet Ă©pisode, le mmmmmm... matcha! Cette semaine, nous plongeons dans l’univers crĂ©meux, Ă©nergisant et traditionnel du matcha avec nulle autre qu’une invitĂ©e qui en est Ă  sa quatriĂšme visite, Celia.

Jouez
saison 2 | Ă©p. 15

les nouvelles
tendances
thé

avec Victor Yu
Victor Yu
avec Victor Yu

Les nouvelles tendances thé

Nous avons invité Victor Yu, du blogue Random Cuisine, à nous parler des plus récentes tendances thé qui émergent tout autour de nous. Découvrez les derniÚres nouveautés à ne pas manquer en matiÚre de boissons, de desserts et autres à base de thé!

Jouez
saison 2 | Ă©p. 14

la caféine du thé :
qu’est-ce que
ça veut
vraiment
dire?

la caféine du
thĂ© : qu’est-ce que
ça veut vraiment
dire?

avec Nadia De La Vega
et Celia Aceae
Nadia De La Vega & Celia Aceae
avec Nadia De La Vega et Celia Aceae

La cafĂ©ine du thĂ© : qu’est-ce que ça veut vraiment dire?

Cette semaine, nous nous lançons dans un super sujet : la cafĂ©ine dans le thĂ©. Nadia et Celia, deux invitĂ©es que nous connaissons dĂ©jĂ , nous aident Ă  dĂ©mĂȘler ce sujet pas si simple qui intĂ©resse de nombreux amateurs de thĂ©.

Jouez
saison 2 | Ă©p. 13

l’abc des
accords de thé

avec Kevin Gascoyne
Kevin Gascoyne
avec Kevin Gascoyne

L’abc des accords de thĂ©

Envie de vous initier aux accords de thé pour épater vos invités la prochaine fois que vous recevez? Eh bien, laissez Kevin Gascoyne vous dévoiler les bases de cet art!

Jouez
saison 2 | Ă©p. 12

le thĂ© pu’erh,
une histoire
d’amour
millénaire

avec Kelly Miller
Kelly Miller
avec Kelly Miller

Le thĂ© pu’erh, une histoire d’amour millĂ©naire

Kelly se joint Ă  nous cette semaine, alors que nous tentons d’éclaircir le mystĂšre derriĂšre la longue histoire d’amour des buveurs de thĂ© et du pu’erh, l’un des types de thĂ© les plus anciens.

Jouez
saison 2 | Ă©p. 11

créer un
changement positif
dans l’industrie
du thé

créer un
changement
positif dans
l’industrie
du thé

avec l’Ethical Tea Partnership
jenny costelloe
avec l’Ethical Tea Partnership

CrĂ©er un changement positif dans l’industrie du thĂ©

Nous avons discutĂ© avec Jenny, directrice gĂ©nĂ©rale de l’ETP, afin de mieux comprendre comment les intervenants de notre secteur s’unissent pour crĂ©er une industrie du thĂ© plus juste et plus durable pour les fermiers et travailleurs du thĂ© et l’environnement.

Jouez
saison 2 | Ă©p. 10

la durabilité
chez les thés
davidstea

avec Nadia De La Vega
Nadia De La Vega
avec Nadia De La Vega

La durabilité chez Les Thés DAVIDsTEA

Nous sommes bien conscients que, sans une planĂšte en santĂ©, Les ThĂ©s DAVIDsTEA n’existeraient tout simplement pas. Alors, qui de mieux placĂ© pour dĂ©finir ce que cela signifie pour nous que Nadia, notre directrice, DurabilitĂ© du thĂ© et contenu?

Jouez
saison 2 | Ă©p. 9

comment faire découvrir le thé aux personnes qui n'en boivent pas

comment faire
découvrir le thé
aux personnes
qui n'en
boivent pas

avec Carolina Levy
Carolina Levy
avec Carolina Levy

Comment faire découvrir le thé aux personnes qui n'en boivent pas

Carolina Levy, propriétaire de l'entreprise Soy Té, partage son expérience personnelle consistant à faire mieux connaßtre le thé au Mexique.

Jouez
saison 2 | Ă©p. 8

comment faire
des thés glacés, des
lattes et des ThéPop

comment
faire des
thés glacés,
des lattes et
des ThéPop

avec Freedom Taylor
Freedom Taylor
avec Freedom Taylor

Comment faire des thés glacés, des lattes et des ThéPop

Envie de siroter différemment? Cet épisode est pour vous! Nous explorons les différentes façons de préparer une tasse de thé avec Freedom, notre expert en contournement des rÚgles.

Jouez
saison 2 | Ă©p. 7

mixologie
du thé 101

avec Tao Zrafi
Tao Zrafi
avec Tao Zrafi

Mixologie du thé 101

Nous avons invité Tao Zrafi, @travelingbartenders, à partager avec nous ses secrets sur les meilleures façons de marier thé et alcool.

Jouez
saison 2 | Ă©p. 6

le type d’eau
influence-t-il le
goût du thé?

avec Ravi Pillai
Ravi Pillai
avec Ravi Pillai

Le type d’eau influence-t-il le goĂ»t du thĂ©?

Saviez-vous que le type d’eau que vous utilisez pour infuser influence le goĂ»t de votre thĂ©? Apprenez-en plus dans l’épisode de cette semaine!

jouez
saison 2 | Ă©p. 5

le riz sauvage :
une tradition
autochtone

le riz sauvage : une
tradition autochtone

avec Tea Horse
Tea Horse
avec Tea Horse

Le riz sauvage : une tradition autochtone

Joignez-vous à nous alors que nous discutons avec Tea Horse au sujet de leur connaissance unique du riz sauvage et du rÎle que joue le thé pour réunir les gens.

jouez
saison 2 | Ă©p. 4

la réglisse :
on l’aime ou
on la déteste

avec Celia Aceae
Celia Aceae
avec Celia Aceae

La rĂ©glisse : on l’aime ou on la dĂ©teste

Joignez-vous Ă  nous cette semaine pour une discussion sur ce qui semble ĂȘtre l’un de nos ingrĂ©dients qui polarisent le plus les opinions : la rĂ©glisse.

jouez
saison 2 | Ă©p. 3

bĂątir une
communauté

avec Mamas for Mamas
Shannon Christensen
avec Mamas for Mamas

Bùtir une communauté

Dans l’épisode de cette semaine, nous rencontrons la fondatrice de Mamas for Mamas pour dĂ©couvrir le travail exceptionnel accompli par l’organisation pour aider les mamans et autres personnes qui s’occupent des enfants.

jouez
saison 2 | Ă©p. 2

le thé blanc et
l’art d’en faire
un mélange

avec Billy Dietz
Billy Dietz
avec Billy Dietz

Le thĂ© blanc et l’art d’en faire un mĂ©lange

Cette semaine, dans notre mini-Ă©pisode, nous jasons de la dĂ©licate mais invitante base de thĂ© blanc, et de l’art d’en faire un mĂ©lange.

jouez
saison 2 | Ă©p. 1

bĂątir une
communauté du thé
en ligne inclusive

bĂątir une
communauté
du thé en
ligne
inclusive

avec Tea with Jann
Jann
avec Tea with Jann

Bùtir une communauté du thé en ligne inclusive

Notre premiÚre de la saison 2 tente de répondre à une question cruciale : comment bùtir une communauté du thé inclusive dans un monde de plus en plus divisé? Joignez-vous à nous pour le savoir.

jouez
saison 1 | Ă©p. 8

quels sont
les mélanges
laissés pour
compte de
2021?

avec Sanaya El Sayad
Jann
avec Sanaya El Sayad

Quels sont les mélanges laissés pour compte de 2021?

La plupart du temps, nos thĂ©s trouvent des amateurs et gagnent en popularitĂ©. Mais, parfois
 ce n’est pas le cas. Cette semaine, nous discutons de ce qui fait que certains thĂ©s ratent leur cible.

jouez
saison 1 | Ă©p. 7

qu’est-ce qui
rend le thé du
népal si bon?

avec Peru Gyawali
Peru Gyawali
avec Peru Gyawali

Qu’est-ce qui rend le thĂ© du NĂ©pal si bon?

Saviez-vous que le thé du Népal fait partie des thés de la plus grande qualité qui soit au monde? Laissez-nous vous dévoiler ce qui rend ce nouveau venu si exceptionnel.

jouez
saison 1 | Ă©p. 6

comment
choisir son
contenant?

avec Freedom Taylor
Freedom Taylor
avec Freedom Taylor

Comment choisir son contenant?

Comme les contenants transforment complĂštement l’expĂ©rience du thĂ©, cette semaine, nous vous apprenons Ă  choisir ceux faits pour vous.

jouez
saison 1 | Ă©p. 5

comment
crée-t-on
un thé?

avec Billy Dietz
Billy Dietz
avec Billy Dietz

Comment crée-t-on un thé?

Vous vous ĂȘtes dĂ©jĂ  demandĂ© comment le thĂ© Ă©tait produit? comment on s’y prenait pour lui donner un goĂ»t de dessert gourmand ou de bonbon sucrĂ©? Ne ratez pas notre balado pour le savoir!

jouez
saison 1 | Ă©p. 4

comment es-tu
devenu un
dégustateur de
thé professionnel?

comment es-tu
devenu un
dégustateur
de thé
professionnel?

avec Ravi Pillai
Ravi Pillai
avec Ravi Pillai

Comment es-tu devenu un dégustateur de thé professionnel?

PrĂ©parez votre papier et votre crayon! L’épisode d’aujourd’hui porte sur la façon d’entraĂźner votre palais, afin que vous puissiez vraiment goĂ»ter chaque aspect du thĂ© que vous buvez.

jouez
saison 1 | Ă©p. 3

quels sont les meilleurs ngrédients pour le sommeil?

quels sont les
meilleurs
ingrédients
pour le sommeil?

avec Celia Aceae
Celia Aceae
avec Celia Aceae

Quels sont les meilleurs ingrédients pour le sommeil?

Besoin d’une bonne nuit de sommeil? Joignez-vous Ă  nous pour tout savoir des avantages et des inconvĂ©nients des diffĂ©rents ingrĂ©dients bons pour le sommeil que l’on retrouve dans les thĂ©s et tisanes.

jouez
saison 1 | Ă©p. 2

comment
commander
du thé en
ligne?

avec Kelly Miller
Kelly Miller
avec Kelly Miller

Comment commander du thé en ligne?

Nous sommes lĂ  pour rĂ©pondre Ă  toutes vos questions sur le magasinage de thĂ© en ligne et pour vous aider Ă  trouver les thĂ©s parfaits pour vous, mĂȘme quand vous n’avez pas la possibilitĂ© de sentir ni de goĂ»ter.

jouez
saison 1 | Ă©p. 1

pourquoi
aimons-nous
tant le thé?

avec Nadia De La Vega
Nadia De La Vega
avec Nadia De La Vega

Pourquoi aimons-nous tant le thé?

Le thĂ© est la deuxiĂšme boisson la plus consommĂ©e sur la planĂšte. Savez-vous pourquoi? Apprenez-le en regardant l’épisode.

Qui est
Marika?

Marika

À propos de l'animatrice

Marika De Vienne a étudié et travaillé avec des producteurs de thé et des propriétaires de plantation de thé en Chine, avant de devenir apprentie dans le mélange du thé et des épices. Ses nombreux voyages, notamment en Thaïlande, en Indonésie et au Sri Lanka, lui ont donné une faim insatiable pour tout ce qui a trait au thé.

Comme de nombreuses personnes chez Les Thés DAVIDsTEA, Marika a un problÚme de consommation de thé. Attention, nous ne pensons pas que boire trop de thé est un problÚme, mais elle est pratiquement devenue une expérience scientifique sur la consommation de thé chez les humains...

Alors, dans le but de canaliser son obsession dans quelque chose d’un peu plus constructif, Marika anime maintenant Steeping Together, oĂč elle espĂšre susciter des conversations avec des gens de partout au monde, une tasse de thĂ© Ă  la main.

Marika De Vienne
Chef de Projets